Développement personnel

Se Libérer du Regard des Autres | Les 5 Pas à Faire

Seconde partie – comment se libérer du regard des autres pour être vraiment soi-même ?

Vous avez maintenant compris pourquoi il est important de se libérer du regard des autres. Sinon, vous pouvez retrouver les 8 raisons de se détacher du regard des autres du podcast « Le bonheur me va si bien ». À présent, vous êtes prête à faire un pas de plus sur le chemin de votre bien-être. Comme vous l’avez compris, dépendre du regard des autres, même si cela peut être paralysant pour vous, n’est qu’une vue de l’esprit. Il découle du besoin d’appartenance de l’être humain, qui est un animal social. Toute personne a un besoin plus ou moins fort de reconnaissance pour exister. Se libérer du regard des autres ne veut pas dire que vous allez vous couper de tous comme le croyait Bénédicte : « Pendant longtemps, je me suis dit que si je faisais abstraction de ce que les gens pensent de moi, j’allais peut-être devenir une connasse prétentieuse. ». Pas du tout. Cette démarche va tout simplement vous permettre de développer des relations plus sereines. Dans cette seconde partie de notre discussion, Bénédicte vous partage donc les cinq pas essentiels à suivre pour se libérer du regard des autres. Et surtout, ne décrochez pas avant la fin, car je vous réserve une surprise de taille

Comment se libérer du regard des autres ?

1 – Apprendre à se connaître

La première grande étape pour se libérer du regard des autres et transformer sa vie, c’est d’apprendre à se connaître. Cela passe par de l’introspection, du travail sur soi, un accompagnement si vous le jugez nécessaire. Il faut vraiment essayer de découvrir qui vous êtes. Posez des questions à votre entourage afin de voir comment il vous perçoit. Peut-être aurez-vous de grosses surprises. Ainsi, vous pensiez être quelqu’un de super positif, alors que les autres ont l’impression que vous êtes souvent angoissée. 

Cela va vous permettre de prendre conscience des capacités, des compétences, des forces, que les autres devinent en vous, et qui sont tellement naturelles pour vous que vous n’en avez plus conscience. Vous ne vous rendez pas compte de l’image que vous renvoyez. Sinon, vous ne vous poseriez pas autant de questions. 

Donc essayez vraiment de travailler sur vous, et sur ce que vous voulez. Apprenez à vous connaître :  

  • à savoir ce qui vous fait du bien ; 
  • ce que vous n’aimez pas ; 
  • quelles émotions émergent le plus souvent en situation de stress ; 
  • en situation de joie ; 
  • votre degré de susceptibilité ;
  • votre (hyper)sensibilité ;
  • etc.

2 – Se mettre face à soi

Finalement, savoir ce que vous voulez vraiment est un cheminement long et difficile à déterminer. Pourquoi ? Parce que pour le découvrir, vous devez accepter de vous mettre face à vous-même. Cette seconde étape est délicate. À ce niveau, travailler votre confiance en vous est votre meilleur atout.

Il n’est pas évident de se reconnecter à soi, ni d’être complètement focus sur vous sans avoir conscience des jugements extérieurs. Mais en fait, c’est ça se libérer du regard des autres. Pour y parvenir, vous devez vous détacher de cette fausse croyance, à savoir ce que les autres pensent éventuellement de vous. Dépendre du regard des autres est hyper réducteur. Votre estime personnelle est un soutien important dans cette étape. 

3 – Apprendre à dire non pour se libérer du regard des autres

Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde, ni satisfaire chacun. C’est une vision assez oppressante en fait. Il est donc essentiel de savoir dire non, mais aussi d’apprendre à exprimer les choses difficiles. Il est important que vous trouviez un équilibre entre ce que vous donnez et ce que vous recevez. Parce que si vous donnez trop, c’est l’épuisement, si vous recevez trop ce n’est pas bon non plus. 

Donc apprenez à dire non tout en faisant preuve d’empathie. Être empathique ne veut pas dire pour autant prendre en charge les autres. Vous pouvez très bien reconnaître l’angoisse, la colère, la tristesse de quelqu’un sans avoir à lui dire « Je vais porter ton sac à dos. ». Pourquoi ? Parce que vous vous épuisez à nouveau et en plus, ce n’est pas forcément ce que l’autre attend. Pour se libérer du regard des autres, connectez-vous à ce fameux effet miroir et à ses effets positifs. Reconnaissez juste les émotions de l’autre. Sachez aussi qu’il est plus facile de reconnaître les émotions lorsque vous savez déjà les reconnaître chez vous. 

5 clés pour se libérer du regard des autres

4 – Relativiser pour être plus sereine

Un point important – mais qui n’a l’air de rien – pour se libérer du regard des autres est de se dire que ce n’est pas grave. Reconnectez-vous à vous-même en acceptant que tout ne soit pas toujours positif, facile, joyeux. Ce n’est pas grave pour autant. Relativisez. Vous pouvez vivre des choses très douloureuses, cela ne veut pas dire que le bonheur est perdu à jamais. Essayez de ne pas être vous-même dans le jugement ou la critique. Développez une attitude bienveillante à l’égard des autres. Intéressez-vous à eux. Et surtout, cherchez le positif autour de vous. 

De même, l’être humain a plus de facilité à écrire quand cela ne va pas. Du coup, vous laissez des traces de tout ce qui est difficile, douloureux pour vous. Par contre, quand tout va bien, vous ne pensez plus à écrire. Pourtant, c’est quelque chose d’important à faire : écrire même quand tout va bien – Eh oui, ça arrive ! – pour prendre conscience de votre évolution. Prenez l’habitude de remplir votre journal même quand vous avez l’impression de ne pas avoir beaucoup de choses à dire, et même si ce sont de petites choses qui semblent insignifiantes, mais qui vous font du bien. Notez ces événements positifs, ces gratitudes, permet d’ancrer dans votre cerveau qu’il se passe aussi des choses positives dans votre vie. 

5 – Utiliser le modèle de Brooke pour mieux se connaître

Vos émotions sont là pour vous transmettre un message. Elles sont issues de vos pensées. Même si vous êtes sous leur emprise, vos pensées ne vous définissent pas. Le modèle de Brooke est un outil simple et très utile pour analyser vos réactions. Concrètement, pour tenter d’analyser votre émotion et ce qui s’est passé, vous devez remonter le fil de vos pensées afin de mieux comprendre vos réactions. Les émotions déclenchent des actions. Quand vous ne savez pas trop par où commencer, partez de vos actions pour essayer d’expliquer les choses : 

  • Pourquoi avez-vous réagi ainsi ? 
  • Qu’est-ce qui a occasionné cette réaction ?
  • Qu’avez-vous ressenti à ce moment-là ?  
  • Quelle était la pensée qui était liée à cette émotion ? 

En général, une fois que vous avez compris comment l’utiliser, cet outil change votre perception des événements. Il vous permet de reprendre le pouvoir sur votre vie. Avec le modèle de Brooke, vous entendez plus facilement ce que vos émotions viennent vous dire. Du coup, pour se libérer du regard des autres, au lieu de rester fermée ou d’éviter une émotion, apprenez à la laisser vivre sa vie. Plutôt que de la laisser vous submerger, cherchez ce que vous pouvez en faire. 

Schéma modèle de Brooke

En résumé, pour se libérer du regard des autres, il faut : 

  • une meilleure connaissance de soi (C’est la clé.) ;
  • apprendre à dire non ;
  • comprendre, identifier et accueillir vos émotions ;
  • accepter que tout ne soit pas toujours rose et prendre conscience de ce qui va bien dans votre vie ;
  • utiliser des outils qui pour identifier vos émotions et mieux vous comprendre. 

Grâce à Bénédicte, vous avez maintenant les 5 clés pour se libérer du regard des autres. En prenant conscience de l’importance que vous accordez au regard des autres, vous pouvez changer votre façon d’être et de devenir plus authentique dans votre vie. Beaucoup de vos comportements sont influencés par ce que peuvent penser les autres, enfin plutôt sur ce que vous croyez que pensent les autres pour être exact. Cette dépendance est toxique pour votre épanouissement personnel. Il faut d’ailleurs reconnaître que la plupart des gens sont plus durs avec eux-mêmes que les autres. Soyez bienveillante avec vous-même. Et souvenez-vous que le jugement des autres leur appartient, mais ne vous définit pas. Alors reprenez le pouvoir sur votre vie. Ayez confiance en vous.  

Qu’avez-vous pensé de ce 36e épisode avec tous ces bons conseils, ces remarques et l’analyse de Bénédicte sur le regard des autres ? Se libérer du regard des autres est difficile. Mais c’est comme pour toute nouvelle habitude à mettre en place, si vous ne connaissez pas la vraie raison qui vous motive, votre pourquoi profond, vous n’y parviendrez pas. Alors interrogez-vous et apprenez à vous connaître.

Merci beaucoup à Bénédicte qui m’accompagnera très prochainement pour une autre discussion. Vous pouvez la retrouver sur ses réseaux sociaux @passagesinsolites. Vous verrez, son feed Instagram est un véritable petit cocon tout moelleux de couleurs, avec un avatar très sympa. Elle vous offre d’ailleurs un ebook pour apprendre à dire non. Cela vous permettra de travailler sur l’une des clés qu’elle vient de vous présenter pour se libérer du regard des autres. N’hésitez pas à le télécharger. 

Comment se détacher du regard d'autrui ?

Pour conclure, j’avais envie de vous partager une nouvelle qui me tient à cœur. Je l’ai appelé « CréActrice ». C’est quoi ? Un accompagnement pour vous aider à reprendre votre quotidien en main, et travailler sur vous-même.

C’est vraiment un accompagnement qui est créé, pensé, imaginé pour profiter de la force du groupe, avec un travail sur soi en profondeur et enfin amorcer le changement de votre vie. On y travaille votre rapport au temps, la confiance en soi, l’estime de soi, les émotions. Nous répondrons ensemble à toutes les questions que vous vous posez :

  • De quoi ai-je vraiment envie ?
  • Comment y parvenir ? 
  • Comment suivre cet objectif ? 
  • Quelles sont mes valeurs ?
  • Que me disent mes émotions ?
  • Comment être cette meilleure version de soi-même ? 
  • Comment rester alignée à soi dans le temps ? 

Ce programme vous offre un accompagnement pour travailler en profondeur, sur six mois avec :

  • des coachings de groupe en petit comité ; 
  • des coachings individuels ;
  • une coach référente ;
  • des ateliers ;
  • une plateforme d’auto-coaching …

N’hésitez pas à venir discuter si vous avez des interrogations. Laissez-moi un commentaire, vos retours sont toujours encourageants. Prenez soin de vous.

CréActrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.