Développement personnel

Comment créer un tableau de visualisation

Cela fait un petit moment que je souhaite rédiger cet article : 6 étapes pour réaliser un tableau de visualisation. En fait, depuis que j’ai réalisé un atelier à ce sujet pour les pépites en mai. C’est un outil simple à utiliser et qui apporte tellement.

Malheureusement, quand je parle tableau de visualisation autour de moi, mes interlocuteurs ne se rendent pas réellement compte de l’intérêt et encore moins de la puissance de la visualisation. Ils s’imaginent plus un tableau sur lequel on vient épingler des photos sympa, qui donnent envie.

Or, le processus de création d’un vision board est bien plus précis et puissant que cela. Nous ne créons pas un simple mood board mais bien un outil de développement personnel. Le tableau de visualisation s’il est bien réalisé, vous aidera et vous accompagnera vers la réalisation de vos objectifs, vers l’atteinte de votre idéal.

Donc non vraiment, ce bel outil n’est pas à négliger. Bien au contraire. Et si je vous fais peur avec cette puissance de la visualisation, dites vous bien qu’en pensant positif, en visualisant votre idéal vous aurez plus de chance de l’atteindre que si vous êtes toujours négatif. Cela me paraît logique non ?

Ne prenez donc pas peur, si je vous parle dans cet article de puissance de visualisation, d’exercice de visualisation ou de Loi de l’attraction. Vous pouvez aussi être plus terre à terre et réaliser votre tableau en suivant les étapes 1 à 1. Vous me direz ensuite ce que cela vous a apporté.

Comment créer un tableau de visualisation ?

Mais avant de passer aux étapes pour réaliser un tableau de visualisation, je vous propose de voir ensemble la définition ainsi que les principes.

Qu’est ce qu’un tableau de visualisation ?

Un vision board ou tableau de visualisation c’est un outil ludique de visualisation mentale. On traduit ses rêves, ses intentions ou ses objectifs dans un ensemble de visuels, photos, phrases et mots pour projeter notre esprit dans ce futur idéal.

Le mood board est lui un tableau d’inspiration, d’humeur. A créer en fonction des saisons, de ses humeurs du moment, pour décorer une pièce …

Les grands principes d’un tableau de visualisation

Notre cerveau ne fait pas la différence entre le rêve, l’imaginaire et la réalité. Exemple, lorsque l’on fait un cauchemard, on se réveille en sueur, essoufflée comme si cela avait été réel.

Le tableau de visualisation va dans ce sens. Mettre à profit l’imaginaire pour atteindre son idéal. Je pourrais également vous parler de Loi de l’attraction. Le principe de base de cette loi est que le positif attire le positif, que nous attirons à nous ce que nous ressentons. Il en va de même pour le vision board. En visualisant ce que l’on souhaite, on aide notre cerveau à mieux le percevoir et agir dans ce sens.

Le support d’un tableau de visualisation

Vous avez le choix. Soit vous choisissez le support au départ et adaptez votre tableau de visualisation à la taille, soit vous imaginez, créez votre tableau avant et vous choisissez le support en fonction.

En support vous pouvez :

  • du carton
  • un tableau de liège
  • un carnet
  • une feuille de papier épaisse
  • fond d’écran d’ordinateur
6 étapes pour réaliser un tableau de visualisation

Le processus de création en 6 étapes d’un tableau de visualisation

Pour chaque étape, si vous devez vous arrêter, reprenez bien le temps d’être dans l’instant présent, et de vous imprégner de votre intention.

1 – L’intention

Plutôt qu’un objectif, chiffré, précis je vous invite à réfléchir à une intention. L’intention qui vous porte, votre idéal sans que cela n’ait besoin d’être mesurable. De quoi avez-vous envie pour ce projet ? Pour votre futur ?

A vous de choisir la ou les thématiques de votre tableau : personnel, professionnel, un projet en particulier, un domaine de vie … Dans mon dernier vision board, réalisé pour la préparation de l’un des premiers ateliers des pépites, j’avais 3 thèmes : famille, amis et business.

Un sujet pourrait être la perte de poids avec en focus uniquement le sport. Ou pour le même sujet vous pourriez ajouter l’alimentation, le dressing … Mais j’irais pour ma part plus en profondeur. Quelle est l’intention profonde ? Celle qui se cache derrière le souhait de perdre du poids ? Avoir plus d’énergie ? Rentrer dans du 40 ? Le regard des autres ?

Il est primordial de définir la vraie intention. Ainsi, le vision board sera plus pertinent et donc plus efficace. Ne prenez pas cette partie à la légère. C’est elle qui définie tout le reste …

2 – Tableau de visualisation : inspiration

Pour débuter le processus créatif, il est nécessaire de récupérer des images, photos, textes provenant de magazines, journaux, google … D’ailleurs, cela vous pouvez le faire tout au long de l’année.

Une fois que vous avez tous ces visuels, posez votre intention, imprégnez vous de cette envie, de ce rêve et ancrez vous dans l’instant présent. Pendant 30mn à 1h, découpez, déchirez tout ce qui vous inspire ou vous parle dans ces magazines, sur ces papiers. Ne réfléchissez pas, ne vous demandez pas si c’est beau ou pas. Cela vous parle ? Hop dans la pile de l’inspiration. Photos, visuels, phrases complètes ou uniquement des mots ou des lettres.

Vous avez à présent une pile ou plutôt un tas de papier sous les yeux. Reprenez un à un chaque morceau et ressentez ce que cela vous inspire réellement. Un soupçon de négatif ? Vous pouvez tout de suite ignorer ce visuel. Vous l’oubliez. Votre tableau ne doit être que du positif.

3 – Exercice de visualisation

Avant d’aller plus loin dans la réalisation du vision board, l’étape suivante est la visualisation. Pour cela, installez vous au calme, dans un lieu non bruyant et où vous ne serez pas dérangée. D’ailleurs, cela vaut pour tout le process de création du tableau de visualisation. Plus que de réfléchir à votre intention, le principe de la visualisation c’est de la vivre.

Projetez vous dans la réussite de vos intentions. Que ressentiriez-vous ? Les émotions ? Imaginez votre environnement, écoutez, regardez, imprégnez vous de tout ce qui vous entoure … Lumière, bruit, odeur … Tout ce que vous pouvez capter est important. Cela permet à votre cerveau de percevoir une réalité qui n’existe pas encore. Mais comme je vous l’ai dit au tout début, notre cerveau ne fait pas la différence entre réel et imaginaire. Aussi, lui montrer cet idéal, c’est déjà lui donner les ressentis positifs associés, qui vont le poussez naturellement vers cet idéal.

A la suite de cet exercice de visualisation, écrivez vos ressentis, les émotions qui restent gravées en vous, les mots qui résonnent. Notez tout cela sur papier. Peu importe l’ordre. Vous les réutiliserez pour la création du vision board.

Guide complet pour créer un vision board

4 – Phase d’introspection

Après le rêve, revenons à la réalité. Pour cette nouvelle, il est important de garder cette belle énergie ressentie lors de la visualisation. A présent, il est temps de confronter cet idéal à votre vie actuelle avec le QQOQCP :

  • De Quoi s’agit-il ?
  • Qui est concerné ?
  • Où ?
  • Quand souhaitez vous que cette intention soit en place ? Une durée ?
  • Comment parvenir à cette intention ?
  • Pour quoi souhaitez vous cela ? Votre raison profonde ?

Prenez le temps de réfléchir à chaque question pour vérifier que votre intention est bien cohérence avec votre environnement. En coaching on dirait écologique 😉

5 – Choix et positionnement

Tout en étant toujours dans l’énergie de la visualisation, reprenez votre tas de visuels, mots … Et choisissez les images, mots, photos, citations qui illustrent votre visualisation et les questions du QQOQCP. Et identifiez 5 mots impactants, 5 mots qui résument votre visualisation.

Idéalement, ce serait bien d’avoir aussi 2 ou 3 phrases qui représentent votre intention. Des citations ou des expressions de votre cru, peu importe.

Puis, avant de passer à l’étape finale il vous faudra pré-positionner l’ensemble de votre contenu. Puisque oui, vous avez sélectionné des photos, des mots … mais le tout est de les mettre en place. D’ailleurs, s’il vous en manque n’oubliez pas que Google est votre ami ou même Canva pour la création de visuel sympa.

Pensez toujours, quelque soit l’étape de création du tableau de visualisation, à rester imprégnée de votre intention ou de votre visualisation. La phase d’assemblage peu paraître simple, mais prenez votre temps. Vous avez plusieurs options de présentation pour votre vision board. J’y reviens un peu plus tard.

6 – Finalisation du tableau de visualisation

Votre support en main, libre à vous de créer un fond blanc neutre, un fond noir vous apportera profondeur et contraste, un fond coloré du peps … Suivez votre intuition et j’irais même jusqu’à dire, faites vous plaisir. Scrapeuses, sortez votre matériel et déposez de la matière, de la couleur ce que bon vous semble et qui vous permettra de donner vie à votre vision board.

Avec ou sans fond, à vous de choisir. La dernière étape est donc de positionner et coller vos visuels, mots, phrases sur votre support. Petite astuce pour éviter les « merdum » je me suis trompée. Prenez une photo de la préparation avant de commencer à déplacer un quelconque élément. Ainsi, vous reproduirez à coup sûr votre premier choix.

Votre tableau de visualisation est donc terminé et prêt à être utiliser !

La méthode pour faire un tableau de visualisation

Les options de présentation d’un tableau de visualisation

Je vous propose plusieurs options de présentation. Ceux ne sont que des idées, propositions. Vous avez bien sûr la possibilité de laisser parler votre créativité, votre envie, votre intuition.

Une seule thématique pour son vision board

Comme indiqué au début, vous pouvez avoir une seule ou plusieurs thématiques pour votre tableau de visualisation. Dans le cas où vous n’avez qu’un sujet, vous pouvez par exemple positionner la finalité en haut à droite et vos étapes pour y parvenir comme s’il y avait une flèche. Cela vous aidera à mieux visualiser les étapes pour parvenir à votre idéal.

Vous pouvez également positionner l’élément phare au centre.

Un vision board avec plusieurs thématiques

Plusieurs oui mais pas 10 non plus … 3 c’est déjà bien car il vous faut tout caser sur votre tableau. Les options de présentation sont là :

  • 3 colonnes verticales
  • la moitié pour le sujet le plus important et l’autre moitié coupée en 2 pour 2 autres sujets

Pour ne pas vous perdre et tout mélanger, le plus facile est de créer des zones avant de positionner vos visuels.

Options de présentation d'un tableau de visualisation

Comment utiliser un tableau de visualisation ?

Oui parce qu’une fois créé, le but n’est pas de laisser dormir votre tableau de visualisation au fond d’un placard. Cela n’aurait aucun intérêt.

Réfléchissez, à son emplacement. Où le placer pour l’avoir en vue au moins une fois par jour ? Pour que ce joli tableau de visualisation porte ses fruits, il est primordial de le regarder chaque jour. Mais attention, pas juste en passant comme ça en vous disant, Ohhh c’est joli !

Non, vous devez vous en imprégner, vous poser et le regarder avec attention. Replongez vous dans l’intention initiale, dans l’exercice de visualisation. Vous pouvez soit choisir une photo, une phrase ou juste un mot afin de vous rappeler pourquoi vous avez créé ce tableau, et réfléchir à ce qui vous interpelle aujourd’hui dans cette photo.

Vous voilà prête à présent à créer votre tableau de visualisation. Si je résume les étapes :

  • Définir votre intention
  • Chercher l’inspiration
  • Exercice de visualisation
  • Introspection
  • Imagination et positionnement
  • Mise en place

Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez réalisé votre tableau de visualisation. Et si comme les pépites, vous avez vous aussi envie chaque mois de découvrir une nouvelle thématique, d’avancer dans votre mieux être, rejoignez le Cercle des pépites.

2 thoughts on “Comment créer un tableau de visualisation

  1. Bonjour Audrey,

    Je confirme la puissance de cet outil pour réaliser ses objectifs. J’organise aussi des ateliers pour créer son tableau de visualisation.
    Ton article est très bien fait. Je vais ajouter le lien dans mon icle.

    Merciiii

    Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.