Développement personnel

Le Concept de l’Ikigaï pour un Meilleur Équilibre de Vie

Connaissez-vous le concept de l’ikigaÏ ? Vous manquez de motivation ? Votre vie ne vous fait plus vibrer comme avant ? Cette philosophie japonaise peut vous aider à transformer votre quotidien de façon significative. Pour faire simple, la recherche de votre ikigaï va vous permettre de répondre à la question fondamentale : « Qu’est-ce qu’il vous manque pour être épanouie ? ». Au cours de votre lecture vous allez découvrir cet outil, des conseils et des exercices pour vous guider dans votre cheminement, des ressources complémentaires pour vous permettre d’avancer plus sereinement. Instaurer un équilibre de vie demande du temps et un minimum de connaissance de soi. Et l’ikigaï peut vous y aider. Alors, prête à toucher le bonheur du doigt ?

Le concept de l’ikigaï

La définition

L’Ikigaï ( 生きがい ) est une philosophie de vie japonaise qui pourrait se traduire par « raison de vivre » ou encore « donner un sens à son existence ». En d’autres termes, c’est un outil qui vous donne une motivation pour vous lever le matin. L’île d’Okinawa est réputée pour la bonne santé et la longévité de ses habitants. Selon Dan Buettner, auteur et conférencier, l’explication viendrait de la pratique de cette notion philosophique au quotidien. 

Les avantages

Découvrir votre ikigaï a donc plusieurs intérêts non-négligeables comme :

  • savoir ce qui vous anime au plus profond, 
  • être alignée avec vos valeurs, 
  • avoir une meilleure connaissance de vous-même, 
  • trouver votre place,
  • être épanouie.
Matrice de l’Ikigaï représentant l’équilibre de vie

Les explications détaillées

Comme vous le voyez sur le schéma ci-dessus, l’ikigaï représente l’équilibre de votre vie. Il se situe à la jonction entre 4 points essentiels :

  • vos aspirations : ce que vous aimez faire (lire, les films d’animation japonais, la cuisine indienne, etc.),
  • vos talents : ce pour quoi vous êtes douée (broderie, organisation, curiosité, etc.),
  • votre pourquoi : ce dont le monde a besoin (valeurs, savoir-faire, écologie, etc.),
  • et enfin vos revenus : ce pour quoi vous pouvez être payé (baby-sitting, expérience, etc.).

En Occident, le travail — ce pour quoi vous pouvez être payé — a une place centrale. Au Japon, celui-ci est davantage vu comme une source d’épanouissement que comme une contrainte journalière. Bien sûr, l’argent est essentiel dans la vie, car il représente une forme de sécurité. Pourtant, pour trouver votre raison de vivre, il est préférable de partir de vos aspirations profondes plutôt que de comment gagner de l’argent. Car finalement, ce dernier n’est qu’un moyen pour vivre de votre passion et rêver en grand.

Les conseils pour découvrir son ikigaï

Ce schéma vous inspire ? Maintenant, que vous avez compris le concept de l’ikigaï, il est temps de passer à la pratique. Se lancer dans ce processus demande du temps et un minimum d’introspection. Mais ne vous découragez pas, cela vaut vraiment le coup. Et si c’était aussi facile, tout le monde vivrait sa passion dans la joie !

Pour mettre pleinement en pratique cet exercice, vous pouvez reproduire le modèle de l’ikigaï sur votre Bullet Journal ou dans votre carnet de développement personnel. Ne soyez pas avare en couleurs. Utilisez des surligneurs, des images même si cela peut vous aider. Sachez que les réponses à vos réflexions ne vont probablement pas pointer le bout de leur nez au moment où vous l’aurez décidé. Il n’y a pas non plus de réponse type. Chaque schéma est unique. L’important est d’être honnête avec vous-même.

Faire le point

Avant de partir tête baissée à la recherche de votre projet, faites le point sur votre situation actuelle. Repensez à vos expériences passées, et n’hésitez pas à remonter jusqu’à votre enfance. Vous pouvez ensuite réfléchir aux valeurs qui vous motivent et auxquelles vous êtes particulièrement attachée. Une mission de vie qui n’en tiendrait pas compte ne vous correspondrait absolument pas.

Trouver la jonction des 4 éléments

  • Vos aspirations : ce que vous aimez faire : Demandez-vous ce qui vous fait plaisir, votre passe-temps favori, ce que vous feriez sans vous arrêter ? Et plus précisément encore, pourquoi vous aimez le faire. Attention, il ne s’agit aucunement d’une compétence sur un CV, mais plutôt d’un savoir-être — comme la responsabilité — ou d’un savoir-faire. Listez tout ce qui vous passe par la tête aussi bien concernant votre vie professionnelle que personnelle, vos relations, vos loisirs, etc.
  • Vos talents : ce pour quoi vous êtes naturellement douée : Ici, vous allez vous interroger sur votre zone de génie. Vos talents correspondent aux occupations pour lesquelles vous ne voyez pas le temps passé, autrement dit votre flow. À cette étape, il peut être intéressant d’observer ces moments si particuliers en les notant dans votre carnet. Faites-le pendant une semaine, voire plus pour un meilleur recul. Pour vous aider à débroussailler tout cela, il existe également des tests comme le questionnaire des 24 forces de caractère ou encore le MBTI. 
  • Votre pourquoi : ce dont le monde a besoin : Reprenez vos notes et essayez d’en faire ressortir les activités altruistes qui répondent aux besoins actuels du monde. Réfléchissez aux principales préoccupations de la société actuelle. Quelle contribution souhaitez-vous apporter au monde ? Qui avez-vous envie d’aider ? Qu’est-ce qui vous énerve et pour lequel vous aimeriez faire quelque chose pour que cela change ? Comme l’a si bien formulé Simon Sinek, cet élément correspond à votre pourquoi, c’est-à-dire à ce que vous souhaitez apporter au monde.
  • Vos revenus : ce pour quoi vous pouvez être payé : Maintenant, que vous avez une idée plus précise de votre ikigaï, réfléchissez à l’aspect économique de votre projet. Sinon, ce dernier restera à l’état de rêve. Donc comment allez-vous gagner de l’argent grâce à votre mission de vie ? Reprenez les listes liées à vos aspirations et à vos talents, et réfléchissez à un moyen d’obtenir une rémunération. Observez le monde qui vous entoure et interrogez-vous sur les métiers que vous rencontrez. Notez toutes vos remarques dans votre carnet, sans préjugés. Ne laissez pas vos croyances limitantes prendre le dessus. Et surtout, gardez l’esprit ouvert.

L’équilibre grâce au concept de l’ikigaï

Votre réflexion a bien avancé, mais ce n’est pas fini. À la jonction de ces 4 éléments se trouve votre ikigaï. À présent, compulsez vos notes et vos réflexions pour rechercher le point commun entre toutes ces idées. Prenez le temps qu’il vous faudra pour cette introspection au long cours, car elle vaut le coup. N’hésitez pas à demander de l’aide aux personnes qui vous connaissent le mieux. Elles pourront peut-être vous guider de façon inattendue.

Vous n’identifierez probablement pas tout de suite — voire jamais — d’activité regroupant vos 4 éléments. Mais rassurez-vous, plusieurs occupations peuvent combler votre besoin d’épanouissement. Surtout, gardez en tête que découvrir votre ikigaï, c’est trouver un équilibre dans votre vie.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : « Se libérer du regard des autres : les 5 pas à faire ».

Un petit pas

Comme vous l’avez maintenant compris, travailler sur le concept de l’ikigaï va donner un sens à vos actions et une direction à votre vie. Focalisez-vous sur ce que vous aimez vraiment faire, c’est essentiel pour avancer dans ce projet. Par ailleurs, toutes vos réflexions ont une limite tant que vous ne les avez pas expérimentées. Imaginer, c’est bien, mais aller sur le terrain et passer à l’action, c’est mieux. Tester vos idées est la clé pour identifier votre mission de vie.

Et ce n’est pas parce que cela ne marche pas comme vous l’aviez espéré qu’il faut baisser les bras devant un échec. Tous ces petits pas vous permettent de vous connaître de mieux en mieux et de vous rapprocher progressivement de votre idéal. Pour aller plus loin dans votre cheminement, vous pouvez tester le mini coaching gratuit « Être alignée ». Ce programme se compose de 3 vidéos et mails :

  • Que signifie être alignée ?
  • Les différentes étapes pour être alignée
  • Conseils et outils pour être alignée

N’hésitez pas à venir discuter ikigaï — ou de tout autre sujet — avec moi. Belle découverte.

Comment être alignée dans sa vie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.