Développement personnel

Reconversion | Quelques Conseils Avant le Premier Pas

Êtes-vous tentée par une éventuelle reconversion ? Ce n’est pas un sujet très habituel sur Ma Cohérence. Pourtant beaucoup d’entre vous (membres de la communauté) sont, soit en réflexion, soit déjà sur un projet de changement de vie. Voilà pourquoi Stéphanie vient en discuter dans l’épisode du jour, pour le podcast « Le bonheur me va si bien ». Cette coach professionnelle, spécialisée en bilan de compétences, accompagne les personnes dans cette étape importante. Elle partage avec vous son expérience et sa vision. Ainsi, Stéphanie va répondre à des questions comme : « Comment savoir que c’est le bon moment pour se reconvertir ? », « Quels sont les premiers pas à faire ? », « Quels sont les fausses croyances, les peurs, les blocages autour de la reconversion ? ». Elle va également vous parler de sécurité financière qui est l’un des principaux freins au changement. Bref, il y a beaucoup de jolies pépites au cours de cette discussion, avec en bonus, un soupçon de design humain.

Que veut dire « se reconvertir » ?

Rassurez-vous, une reconversion n’implique pas forcément de faire un virage à 360°. Vous n’êtes pas obligée de passer des RH à boulangère. Selon Stéphanie, à partir du moment où vous changez un peu de métier, de cadre ou encore de façon de vivre, c’est une reconversion. Car vous quittez votre zone de confort. Vous vous écartez de votre environnement habituel et vous utilisez des compétences différentes. Vous pouvez également faire plusieurs choses en même temps. La reconversion, c’est ouvrir votre champ des possibles et laisser parler votre zone de génie. C’est un peu le début d’une transformation.

À travers Challenge ton job, Stéphanie aide les femmes à prendre confiance et conscience de ces autres possibilités. En effet, vous pouvez avoir plusieurs carrières dans votre existence. Pourquoi se limiter à une seule ?

Est-ce le bon moment pour envisager un changement de vie ?

Comment savoir que la reconversion professionnelle est le chemin que vous devez emprunter ? Vous trouverez la réponse tout simplement en vous écoutant. Stéphanie a toujours été passionnée par l’humain. C’est d’ailleurs le fil conducteur de sa vie. Avant de devenir coach, elle ne se sentait plus à sa place dans son métier de RH. Elle n’était plus en phase avec ses valeurs. Elle ne respectait plus son besoin de liberté. Ce sont les points essentiels pour choisir la direction qui vous convient :

  • connaître vos valeurs 
  • être consciente de vos besoins et de ce qui vous fait vibrer.

En fait, vous poser des questions vous permet de réajuster un peu votre cap, afin de vous remettre au centre de votre vie. Demandez-vous ce qui fait sens pour vous. Considérez votre job et vos pensées, puis analysez votre ressenti :

  • Êtes-vous à l’aise ? 
  • Vous sentez-vous à votre place ? 
  • Manque-t-il quelque chose pour que vous soyez totalement épanouie ? 
  • Quelle étape importante traversez-vous (grossesse, déménagement, etc.) ?

Si vous lisez cet article, il y a de fortes chances que l’une des réponses à ces questions ne soit pas satisfaisante. Cela peut ne pas faire sens parce que vous êtes en phase d’évolution ou même peut-être en burn-out. Vous avez besoin d’autre chose. Selon Stéphanie, la majorité des femmes qu’elle accompagne ne se sentaient plus à leur place. Leurs valeurs ne collaient plus avec leurs actions. Alors au lieu de continuer à faire les choses par automatisme, elles ont opté pour le changement.

Quelle est la première étape de la reconversion ?

Une fois que vous avez cerné ce désalignement et identifié son origine, il est nécessaire d’agir. Stéphanie vous conseille d’envisager un bilan de compétences. C’est un premier pas intéressant pour commencer. Vous pouvez également :

  • en parler avec votre hiérarchie  ; 
  • vous poser des questions sur votre savoir-faire, vos talents, etc. ; 
  • vous faire accompagner, car seule, on avance bien, mais à plusieurs on progresse plus vite ; 
  • etc.

Vous ne pouvez pas vous reconvertir si vous ne vous connaissez pas. Comment savoir quoi faire dans ces cas-là ? Cette introspection consiste à fouiller en vous, afin d’aller vers quelque chose qui vous corresponde mieux.

Pourquoi est-il important de s’autoriser à faire les choses ?

Vous avez la possibilité de faire une autre activité, de sortir des cases, de ne pas répondre aux standards de la société. Car vous n’êtes pas obligée de choisir un métier et de le garder à vie. Vous n’êtes pas instable si vous changez de travail parce que vous vous ennuyez. Même en ayant tout ce qu’il vous faut pour être heureuse, vous avez le droit d’en vouloir plus, d’avoir envie d’autre chose.

Autorisez-vous à changer. Cet état d’esprit est important à consolider. Tant que vous n’avez pas fait ce shift-là, vous pouvez mettre de nombreuses actions en place, les choses ne bougeront pas. Et vous ne serez pas satisfaite.

Généralement, une reconversion chamboule. C’est un travail bien plus en profondeur que de simplement identifier le métier qui pourrait vous correspondre. Un bilan de compétences demande de l’énergie, de l’engagement, du temps. Il y a des réflexions qui ne font pas toujours plaisir, mais il faut les accepter pour avancer.

Si vous n’êtes pas prête, cela ne sert à rien de dépenser de l’argent, car vous serez frustrée. Le résultat ne sera pas celui que vous espérez. Il est important de vous dire que vous méritez d’être pleinement et à 100 % heureuse.

Comment passer outre cette exigence de sécurité financière ?

Avoir un job, c’est aussi l’image de la sécurité financière. Dans la pyramide de Maslow, cela représente un besoin vital. Du coup, c’est souvent un obstacle pour qui veut se reconvertir. Cette injonction de la société place le travail tout en haut de la pyramide. Aux États-Unis par exemple, cette assurance d’un emploi stable n’existe pas. Le risque est partout. C’est à vous de mesurer le degré de protection nécessaire à votre bien-être.

De toute façon, une reconversion ne se fait pas du jour au lendemain. Vous pouvez avancer étape par étape, à votre rythme. Vous vous rendez compte que votre métier ne vous plaît plus :

  • gardez-le tout en vous autorisant à accomplir autre chose en parallèle ; 
  • effectuez un bilan de compétences ou un coaching ; 
  • renseignez-vous sur les aides auxquelles vous avez le droit ; 
  • travaillez sur votre projet progressivement en suivant un plan d’action.

Allez-y étape par étape, c’est le secret pour dépasser ce besoin de sécurité. Même si cela demande beaucoup d’organisation, cette démarche est plus réconfortante. Après cela dépend de vous, de votre situation familiale, etc. Cela prendra le temps qu’il faut, et vous devrez sûrement faire des réajustements. C’est, en apparence, un grand pas à franchir, rassurez-vous, mais le contexte est temporaire. Et surtout, c’est pour mieux kiffer ensuite. En tout cas, respectez votre rythme et à un moment donné, ce besoin se comblera de lui-même.

Comment surmonter la peur de l’échec ?

Et si vous vous trompez ? Même si votre projet n’aboutit pas, vous pourrez toujours rebondir. Vous trouverez un autre travail, car maintenant, vous connaissez vos compétences et ce qui vous fait vibrer. D’accord, vous aurez quitté cette sécurité financière. Mais posez-vous la question : si vous étiez restée dans ce job pendant 15 ou même 20 ans, qu’est-ce que vous vous seriez dit ? Très probablement que tout vaut mieux que l’ennui. À 80 ans, vous auriez eu des regrets de ne pas avoir sauté le pas à ce moment-là.

Finalement, l’échec ce n’est pas se tromper en essayant, c’est ne pas essayer tout court. Un échec n’en demeure un que si vous n’en faites pas un apprentissage. Si votre choix ne vous convient pas, rectifiez-le. Prenez un autre chemin. Autorisez-vous davantage de choses ! Ainsi, lors de votre reconversion, votre projet de départ ne sera peut-être pas le même à l’arrivée. Il évolue avec vous. La vie est un équilibre précaire qu’il est nécessaire de tester et de réajuster tout le temps.

Quel est l’intérêt du design humain en reconversion professionnelle ?

Une meilleure connaissance de soi

Le design humain procure une valeur ajoutée intéressante lors de la reconversion. Il permet une meilleure connaissance de soi et vous aide à avancer, quelle que soit votre énergie, pour vraiment aller vers ce qui vous donne de l’élan. Bien souvent, les coachées sont soulagées, dès lors qu’elles se reconnaissent dans les observations que Stéphanie leur apporte. Cela fait complètement écho en elles, car cet outil renforce et confirme leurs choix. Le human design éclaire leurs réactions sous un nouveau jour.

Au début d’une reconversion, connaître votre type énergétique est intéressant. Par exemple, en étant générateur, lorsque vous faites quelque chose qui vous plaît, vous pouvez travailler toute la journée sans vous arrêter. Par contre, si vous êtes projecteur, votre énergie n’est pas stable. Vous devrez donc trouver un environnement professionnel convenant davantage à votre bien-être. Alors, demandez-vous quel est votre profil énergétique. Ainsi, vous pourrez d’autant plus adapter vos choix à ce qui vous correspond le mieux.

Davantage de confiance en soi

Le design humain permet aussi d’identifier vos talents et de vous en servir à bon escient lors de votre reconversion. Du coup, cela vous donne davantage confiance en vous et en votre objectif. Par exemple, le générateur/manifesteur change de direction à chaque nouvelle idée. Il ne va pas au bout des choses. Mais le fait de le savoir vous fait comprendre que cela fait partie de votre fonctionnement. Cela signifie juste que vous êtes capable de gérer plusieurs projets en même temps. Vous êtes quelqu’un qui a tout le temps des idées. C’est un réel talent.

Prendre conscience de votre profil en human design peut vraiment faire sens. Du coup, connaître vos forces et vos faiblesses, vous donne une direction dont il est intéressant de tenir compte lors de vos choix de vie. Après, il faut être prête. Certaines personnes peuvent être hermétiques à ce concept. Cela dépend de votre degré d’ouverture d’esprit. Sinon, le design humain peut faire écho plus tard dans votre vie, à un moment où vous serez disposée à recevoir ces informations.

Encore un détail

Merci beaucoup, Stéphanie, pour toutes ces pépites sur la reconversion. Vous pouvez la retrouver sur son compte Instagram Challenge ton job. Elle travaille aussi en collaboration avec deux autres coachs sur un programme inspirant : Find your way

Alors qu’avez-vous pensé de cet épisode ? Stéphanie a une belle énergie pour une réflectrice et beaucoup de sincérité et de bienveillance. Avez-vous compris que vous seule pouvez vous donner l’autorisation d’ouvrir le champ des possibles ? Vous avez le droit de sortir du cadre, si vous le souhaitez.

En termes de reconversion, il est important d’être accompagné, car vous allez avoir tellement d’interrogations et de doutes. Certaines personnes savent vers quoi elles veulent se reconvertir et d’autres savent seulement qu’elles ne sont pas à la bonne place. Il ne tient qu’à vous de faire de votre rêve une réalité. Réfléchissez bien au sens que ces mots ont pour vous.

Si vous vous posez des questions, dans votre vie professionnelle ou privée, n’attendez pas que les choses viennent à vous. Passez à l’action. Il faut commencer par un petit pas. Vous pourriez vous lancer comme défi de remplir le cahier de vacances Ma Cohérence pour booster votre confiance. N’ayez pas peur du changement. D’une part, cela n’évite pas le danger. D’autre part, c’est en agissant et en expérimentant que vous avancerez. Allez-y, ce n’est que du plaisir. Vous ne le regrettez pas. À la semaine prochaine pour un nouvel épisode du podcast « Le bonheur me va si bien ».

Cahier de vacances Ma cohérence 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.