Développement personnel

Outils d’Auto-Coaching : le Bien-Être en toute Autonomie

En développement personnel, le travail sur soi est essentiel et les outils d’auto-coaching peuvent vous aider. Au cours de votre cheminement, vous avez sûrement découvert une technique dont un coach vous parlait. L’avez-vous mise en action ? A-t-elle été utile ? L’auto-accompagnement est-il suffisant pour progresser dans votre connaissance de vous-même ? Dans ce nouvel épisode du podcast « Le bonheur me va si bien », vous allez rencontrer Marie, du compte Instagram Marry Me better. Cette responsable pédagogique d’un l’institut de formation sort un petit peu du cadre des invitées habituelles. Elle inaugure le premier opus d’une nouvelle série sur les outils d’auto-coaching. Auteure des carnets « Devenir moi en mieux » , Marie répond à toutes les questions que vous vous posez à ce sujet. Parfois, il suffit de peu pour travailler à votre bien-être.

Définition claire de l’auto-coaching

Le but du développement personnel est d’apprendre à vous connaître. Quels sont vos schémas récurrents de pensées et de comportements ? Quelles sont vos émotions par défaut qui provoquent vos actions ou réactions par défaut ? L’auto-accompagnement vous permet d’apprendre et d’atteindre vos objectifs, à travers des méthodes que vous pouvez trouver de façon assez libre sur Internet. Cela va vous permettre d’améliorer ou de changer radicalement votre vie.

L’auto-coaching, c’est d’abord :

  • un état des lieux de votre situation actuelle ;
  • ensuite un changement ou une amélioration des sphères de votre vie ;
  • une vision claire de ce que vous voulez pour vous ;
  • mais surtout un voyage dont vous devez profiter pour en tirer tous les bénéfices.

« C’est vrai que si on a une très belle destination avec un très grand rêve, cela donne une vision assez optimiste et fun de la vie. »

Limites de cette approche

La surconsommation

En découvrant ce nouvel univers, vous allez avoir tendance à beaucoup consommer. Vous découvrez un podcast passionnant et vous voilà en train d’écouter les 400 épisodes d’affilée, ou d’enchaîner la lecture de tous les livres de développement personnel qui vous intéressent. Soyez vigilante. Ne devenez pas une boulimique de contenus ! Il est essentiel de faire la différence entre la consommation des outils d’auto-coaching et leur mise en pratique au quotidien. Prenez conscience que vous pouvez trop intellectualiser, trop conceptualiser toutes ces techniques sans pour autant les appliquer. Pourtant, c’est une étape indispensable pour en voir les bénéfices.

Les conseils indispensables d’un professionnel

Tant que tout va bien et que les outils d’auto-coaching vous permettent d’aller vers le mieux, poursuivez votre cheminement. Mais si en apprenant à vous connaître, vous avez l’impression de tourner en rond, d’être bloquée, il y a probablement des points qui sont à creuser. Vous avez peut-être décelé un dysfonctionnement. N’hésitez pas à demander de l’aide. Consultez un thérapeute, un accompagnant ou un coach selon votre préférence et en fonction du blocage rencontré. Il est parfois plus difficile de voir à l’intérieur de soi que chez les autres. Alors n’hésitez pas à vous faire accompagner, si vous en ressentez le besoin. Vous gagnerez du temps et vous progresserez plus facilement par la suite.

Outils d’auto-coaching simples et efficaces

Voici les méthodes que Marie utilise régulièrement.

Les pensées du matin

Cet outil est proposé par Brooke Castillo dans le 48e épisode de son podcast « The life coach school ». Cette technique permet de faire un bilan sur votre état d’esprit du moment et de clarifier vos pensées :

  • notez les trois premières pensées qui vous viennent le matin au réveil ;
  • regardez quelle temporalité elles concernent : est-ce quelque chose qui a trait au passé, au moment présent, ou à un futur plus lointain ;
  • constatez le type d’émotions qu’elles génèrent en vous : positif, stressant, etc. ;
  • revenez sur vos pensées une dizaine de jours plus tard afin de constater si elles vous sont utiles. Peut-être remarquerez-vous une petite pensée qui tourne en boucle, sur laquelle il serait intéressant de vous pencher. Ou si, au contraire, il y a des éléments à améliorer dans votre quotidien par exemple.

« Une pensée n’est jamais vraie ou fausse, elle est surtout utile ou inutile. »

Le rituel du high five

Mel Robbins est à l’origine de la règle des 5 secondes. Dans son dernier ouvrage « High 5 habit » , elle propose un nouveau schéma de comportement. La coach américaine, en s’appuyant sur des études neuroscientifiques, part du principe que chacun peut reprogrammer son cerveau, notamment en travaillant votre estime et votre confiance en vous :

  • devant un miroir, regardez-vous droit dans les yeux ;
  • définissez une intention pour votre journée, réfléchissez à ce qui vous fera progresser aujourd’hui ;
  • ensuite tapez dans la main de votre reflet pour sceller cette décision ;
  • essayez ce rituel pendant cinq jours et vous sentirez déjà l’impact de confiance et d’encouragement que cela stimule inconsciemment en vous.

La question à se poser pour affronter le quotidien

Le développement personnel demande un effort quotidien de remise en question et de travail sur soi. Dans cet esprit, Marie a élaboré un outil d’auto-coaching pour les jours difficiles avec une réunion tendue en perspective, un événement pas évident à vivre, etc. Posez-vous alors cette question qui va complètement changer votre attitude :

  • Qui ai-je envie d’être durant cette discussion délicate ? Pendant cette réunion, qui ai-je envie d’incarner ? Aujourd’hui, qui ai-je envie d’être ?
  • Visualisez ensuite les obstacles potentiels qui pourraient se dresser devant cette personne que vous voulez être.

En fait, quand vous arrivez à un entretien ou dans une pièce avec l’intention d’être quelqu’un, le message, les paroles, le ton de votre voix ; tout est influencé par votre état d’esprit. Une question que vous vous posez de façon récurrente devient alors un précieux outil d’auto-coaching.

La question du soir

La fonction principale de votre cerveau est d’être efficient, de répondre aux questions. C’est un processus quasiment naturel. Ainsi, il y a des questions qu’il est plus intéressant de vous poser le soir avant de vous endormir. Si votre questionnement est angoissant, vous vous réveillerez angoissée. Par contre si vous rencontrez un problème ou une décision importante à prendre testez cette méthode :

  • Avant de vous endormir, formulez votre question de façon positive et ouverte à l’aide notamment de l’adverbe « comment ».
  • Ne continuez pas à réfléchir à ce problème et faites autre chose.
  • Pendant la nuit, votre cerveau va travailler pour vous, et les premières pensées du matin peuvent justement répondre à votre question de la veille. 
  • Vous pouvez écrire vos questions du soir sur un petit carnet et le lendemain, essayer d’y répondre en laissant parler votre intuition et en ayant confiance en vous.

Les carnets d’auto-coaching

Le temps est une denrée que tout le monde possède de façon limitée. Du coup, il est essentiel de prendre conscience de ce que vous en faites et de le mettre à profit pour ce qui est réellement important. Suite à un challenge qu’elle s’était fixé, Marie a rédigé un programme de développement personnel en 7 étapes. Ce sont de vraies problématiques posées par de vraies personnes, auxquelles Marie a répondu par des exercices pratiques. La particularité de ces cahiers est qu’ils vont à l’essentiel, sans blabla. Aujourd’hui, sur les 7 prévus, 3 cahiers sont déjà édités :  « Définir ses objectifs » , « Se mettre en action » et « Reprendre le contrôle de son organisation pour retrouver du temps pour soi ».

Formation Bullet Journal

D’autres suggestions pour travailler sur soi

Sur le podcast « Le bonheur me va si bien », vous pouvez retrouver d’autres outils d’auto-coaching comme :

Les outils d’auto-coaching peuvent être le début d’une belle évolution sur vous-même, de changements dans votre vie. Il n’y a rien de plus satisfaisant que d’arriver par de petits pas à une vie plus alignée avec vos valeurs. Du coup, tous les matins, vous serez remplie d’énergie et en cohérence avec tous les domaines de votre vie. Il faut juste vous en donner les moyens. Par contre, n’hésitez surtout pas à vous faire accompagner si vous en ressentez le besoin. Merci beaucoup à Marie pour toutes ces pépites. Sur son compte Instagram, elle partage plein de tips pour se coacher soi-même.

Conseils pour utiliser au mieux les outils d’auto-coaching

Aujourd’hui, de grands coachs proposent de très bonnes méthodes. Votre but est de pouvoir les mettre en pratique. Il est donc prioritaire pour vous de les tester et de les adapter à vos besoins, à vos habitudes, mais aussi à votre énergie. Parmi votre sélection personnelle, ayez le réflexe de vous approprier ces techniques et de les implémenter petit à petit.

Sachez aussi que certains conseils vous correspondront mieux à certains moments de votre vie, puis que vous ne les utiliserez peut-être plus ensuite. Vos exigences évoluent. Évidemment, elles ne seront pas les mêmes au début d’un projet qu’en plein milieu d’une période sentimentale. Donc testez et personnalisez.

Alors, que pensez-vous de l’auto-coaching ? La question de Marie : « Qui ai-je envie d’être ? » est un outil qui a son importance pour vous comprendre. Pensez à utiliser votre Bullet Journal — ou tout autre support — pour ce type d’exercice. C’est un moyen efficace de vous poser, mais aussi de vous projeter. Cela fait parfois du bien de décoller de votre quotidien et d’ébaucher votre futur. Si vous n’y arrivez pas, réfléchissez aux émotions que vous aimeriez ressentir : « Comment ai-je envie de me sentir ? ». Demandez-vous ensuite ce que vous pouvez mettre en place dès aujourd’hui pour éprouver cet état émotionnel à l’avenir.

Le premier épisode de la série sur les outils d’auto-coaching touche à sa fin. D’autres invités viendront vous parler des méthodes qu’ils mettent en place. Parfois, il faut agir de façon simple et arrêter de surconsommer. Mettez déjà en application ce que vous avez sous la main. D’ailleurs à la suite de cet épisode, voici un petit exercice à faire : listez tout ce que vous avez téléchargé et acheté comme ressources, tout ce que vous avez sauvegardé comme chaînes YouTube, épisodes de podcast, etc. Et dites-vous que vous n’allez pas racheter ou télécharger de contenu tant que vous n’aurez pas travaillé un peu sur les ressources déjà en votre possession. Partagez-moi vos remarques sur cette liste, vos projets et vos décisions quant à vos contenus. À la semaine prochaine pour un nouvel épisode.

Le cercle des pépites

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.